PESTEL

L’analyse PESTEL, un passage obligé avant d’investir dans l’immobilier ?

Un investissement immobilier ne doit pas être réalisé à la légère et c’est pour cette raison qu’il est essentiel, avant de prendre votre décision, d’analyser le contexte sous un angle PESTEL.

 

En effet, des éléments matériels, humains ou même immatériels peuvent favoriser la réussite de votre projet ou, au contraire, le mettre en péril. Aussi, il est fondamental de les identifier en amont afin de voir si le timing imaginé pour investir dans la pierre est le bon ou non.

 

L’analyse de contexte doit effectivement vous permettre de valider ou d’invalider votre stratégie d’investissement. Pour cela, deux niveaux d’influence vont devoir être étudiés :

 

  • Le macro-environnement. Il comprend l’ensemble des données relatives au marché de l’immobilier et qui peuvent avoir un impact sur le prix des biens ou le rendement espéré d’une stratégie d’investissement dans la pierre

 

  • L’environnement externe. C’est là où, comme nous le verrons un peu plus loin, l’analyse PESTEL s’avère pertinente puisqu’elle permet de mettre en avant l’ensemble des facteurs qui peuvent impacter ou influencer votre projet mais sur lesquels vous n’avez pour votre part pas la moindre influence

 

Bien évidemment, cette analyse de contexte, aussi importante soit elle, doit déboucher sur une analyse plus dynamique prenant généralement la forme d’un tableau SWOT répertoriant les forces et faiblesses mais aussi les opportunités et menaces de l’environnement par rapport à votre projet d’investissement.

 

Ainsi, vous devez réussir à prendre une décision éclairée : investir dans l’immobilier avec succès ou bien retarder votre projet en attendant un contexte plus favorable.

 

 

Mener une analyse PESTEL, mode d’emploi

 

Afin de réaliser une analyse PESTEL digne de ce nom, le meilleur moyen est de vous installer confortablement sur une table avec une feuille blanche devant vous puis de cartographier les différents facteurs de l’environnement susceptibles d’influencer votre investissement immobilier.

 

Pour réaliser cette cartographie, les facteurs peuvent être classés dans 6 catégories différentes expliquant l’origine de l’acronyme P.E.S.T.E.L. :

 

  • Les facteurs Politiques : Que ce soit en matière de politique monétaire ou fiscale, d’engagement citoyen ou de comportement politique de la société, diverses décisions locales ou internationales pourront influencer de près ou de loin votre projet. Exemples : Brexit, stabilité politique de la Suisse, politique fiscale pour les propriétaires, etc…

 

  • Les facteurs Economiques : Il s’agit principalement de l’ensemble des variables qui impactent le pouvoir d’achat et les dépenses de consommation des divers acteurs économiques. Exemples : taux de change des monnaies, taux d’intérêt, confiance des consommateurs, etc…

 

  • Les facteurs Sociaux : Il s’agit de toutes les données liées à la structure de la population, à l’accès à l’école et à l’information ou encore aux modes. Exemples : croissance démographique, espérance de vie, répartition des revenus, etc…

 

  • Les facteurs Technologiques : il s’agit des données liées à la recherche et développement puisque les innovations peuvent influencer une décision. Exemples : cycle de vie des produits, dépenses en R&D, brevets, etc…

 

  • Les facteurs Ecologiques : il s’agit de tous les éléments en lien avec la nature, le développement durable ou encore les politiques environnementales. Exemples : changement climatique, aides au financement pour les constructions Minergie (en savoir davantage sur les normes Minergie), régles d’urbanisme, etc…

 

  • Les facteurs Légaux : Lois, règlements, décrets, normes ou encore contrôles peuvent influencer votre prise de décision. Exemple : évolution des assurances du propriétaire, changement des règles permettant de devenir propriétaire en Suisse, etc…

 

Dès lors que vous avez répertorié sur papier, à l’aide de vos proches si nécessaires, tous les facteurs de l’environnement pouvant influencer votre décision d’investir dans la pierre, ne vous reste plus qu’à voir comment classer chacun d’eux. Sont-ce des facteurs favorables ou défavorables à votre projet ? Existe-t-il des opportunités ou des menaces à moyen et long terme ? La réponse à ces questions vous permettra de dire si le moment est propice ou non à la conduite de votre projet.